Les classes mystères pour réseauter les écoles éloignées

Comment réseauter les écoles éloignées? Émilie Racine, personne-ressource du RÉCIT à la commission scolaire de Portneuf, nous partage le témoignage d'enseignantes d’anglais qui ont récemment expérimenté le concept de la classe mystère pour répondre à cette question. Un moyen de mettre en communication des élèves d’anglais intensif de leur école éloignée avec d'autres élèves... pour se réseauter virtuellement!

Les élèves des écoles Du Phare et Du Bateau-Blanc ont eu la chance d’échanger via la plateforme Skype. Bien que l’intention pédagogique à la base de ce projet était de faire interagir oralement en anglais des élèves d’anglais intensif de différents milieux, les élèves ont aussi eu la chance d’en apprendre davantage sur la géographie et les différentes cultures du monde.

Divisés en équipes d’experts,  les élèves ont collaboré pour résoudre des énigmes géographiques en posant des questions à la classe à laquelle ils étaient jumelés, et ce, à tour de rôle. Cette méthode d’apprentissage par enquête place l’élève au centre de son apprentissage en lui donnant un rôle engageant dans la tâche. 

À la suite de leur expérimentation, les enseignantes ont communiqué avec d’autres classes d’anglais intensif de la province ainsi qu’avec des classes de pays étrangers, elles aussi en apprentissage de l’anglais, afin de poursuivre les rendez-vous de type classes mystères.

Merci à Émilie Racine pour ce partage inspirant!

Jennifer Poirier, édimestre du RÉCIT
Spécialiste en sciences de l'éducation
DIRECTION DES RESSOURCES DIDACTIQUES
Ministère de l'Éducation et de L'Enseignement supérieur
Édifice Marie-Guyart
1060, rue Louis-Alexandre-Taschereau
Aile Saint-Amable, 3e étage
Québec (Québec)  G1R 5E6
(418) 643-3534 poste 3181