Les compétences de demain : le défi d’aujourd’hui

Le 9 décembre 2016 a eu lieu le premier « grand rassemblement d’innovation technologique » (GRIP) de la Commission scolaire des Navigateurs. L’événement a réuni plus de 350 participants, dont des enseignants et des directions de la CSDN lors d'une journée pédagogique. Retour sur cette agréable journée!

Le projet du GRIP vient de l’idée de faciliter l’accès aux ressources (conférenciers, ateliers, découvertes) pour les enseignants et les directions d’école. Les services éducatifs ont donc mis sur pied cet événement, qui s’inscrit dans le plan de développement des TIC de la commission scolaire, pour permettre au personnel de voir ce qui se fait de nouveau dans le milieu de l’éducation, de constater ce qui se vit dans les différentes écoles, d’essayer différentes applications et, bien sûr, de se réseauter.

Les enseignants ont pu, pendant toute la journée, partager leurs pratiques gagnantes en lien avec les technologies et ainsi espérer contaminer d’autres collègues.

Un élément important de la réussite du GRIP est l’implication des élèves du primaire, du secondaire et du Centre de formation en entreprise et récupération (CFER). Ce sont ces acteurs qui faisaient la majorité des liens entre le milieu scolaire et les technologies. Ils étaient sur place pour présenter une panoplie d’applications qu’ils utilisaient et de projets vécus en classe. Lors d’un débat sur la place de la technologie à l’école, ils étaient sur scène pour donner leur opinion sur les arguments avancés. Un élève a même participé à une conférence « ignite ». Comme celui-ci le soulignait, « ça prend bien un élève pour parler de technologie à des profs!»

Des élèves qui partagent aux enseignants tous leurs savoirs et leurs expériences. technologiques.
(Photo de droite : Julie Chamberland, enseignante)

(Photo de gauche : Marie-Hélène Marcoux, conseillère pédagogique)

Des enseignants passionnés qui échangent sur leur pratique pédagogique intégrant le numérique et qui peuvent mettre immédiatement en action leurs nouveaux apprentissages.
(Photo de droite : William Dussault, élève photographe)

 

 

Les différents formats proposés pour partager des ressources ou le petit lexique du GRIP :

Conférenciers

« Des nains sur les épaules de géants : développer l’internet humain »

Ollivier Dyens

Premier vice-principal exécutif adjoint à l’Université McGill, Ollivier Dyens a présenté sa conférence pour débuter la journée. Pour lui, les nouveaux codes pour la communication sont encore à se former. Il faut être bien outillé pour pouvoir suivre le courant et le danger qui guette les systèmes d’éducation est la recherche de LA situation qui permettra de dompter le géant que représente la technologie. Pour Dyens, il ne faut pas rejeter les changements qui se déroulent présentement dans notre société. Il faut y participer et entrainer nos élèves avec nous. Ainsi, la technologie ne sera pas notre adversaire, mais notre partenaire. Rappelons-nous que les machines feront souvent mieux que nous, mais que nous avons le devoir d’y amener notre humaine sagesse. Le futur cogne à notre porte, sommes-nous prêts à lui ouvrir?

 

« S’engager à nourrir nos multiples identités »

Yves Doucet

En conférence de clôture, Yves Doucet, enseignant de mathématique au Nouveau-Brunswick, est venu parler d’identités (un terme qui se doit d’être pluriel selon lui). Apprenons, comme enseignant, à être nous-mêmes. Prenons des risques, mais ne jouons pas de rôle et amenons les élèves à être conscients de leur identité, de l’image qu’ils projettent. Pour Doucet, les enseignants ont le devoir de se tenir à jour et il invite les gens qui ne sont pas prêts à faire le saut technologique à ne pas empêcher leurs collègues de progresser. Et le premier pas à faire dans notre changement de pratique n’a pas à être gigantesque. Au début, ne regardons pas le haut de l’escalier, mais montons chacune des marches une à la fois.

Félicitations et remerciements

Un merci particulier à toute l’équipe des services éducatifs de la CSDN, à David Cormier, personne-ressource du RÉCIT et Éric Pouliot pour l'organisation de cette journée. Merci à François Sylvain, directeur de l'école secondaire Les Etchemins, pour l'accueil dans son école innovante. Merci à tous les élèves qui ont participé au débat, à la présentation des projets et au bon déroulement de cette journée. Vous êtes inspirants.

Le modèle du GRIP est facilement transférable dans d’autres milieux, et ce, à peu de frais. Au lieu d’attendre le bon événement pour se former aux nouvelles technologies, créons-le, tout simplement.

Merci à Éric Roy, spécialiste en sciences de l'éducation, pour la rédaction de cet article à la suite de sa participation à l'évènement du GRIP.